22 oct. 2009

La Guajira: mar, sol y pescado

Les quelques infos que l'on récolte sur la Guajira, péninsule semi-désertique à l'extrême nord de l'Amérique du sud, suffisent à éveiller notre curiosité. Bien qu'on nous ait prévenu des difficultés, on decide d'y aller par les transports locaux et on ne va pas être déçu !

Notre odyssée commence tranquillement dans un confortable bus climatisé qui nous dépose à Riohacha, capital de la Guajira, sous une chaleur de plomb. C'est là que le jeu de piste commence: de questions en suppositions, de tentatives en déambulation, nous finissons par trouver le colectivo pour Uribia, qui s'avère être une voiture. En attendant qu'elle se remplisse, on essaie  de s'habituer à la chaleur et à l'accent d'Aquiles, un autre passager, retraité des mines de sel de Manaure.

Arrivés à Uribia, le dernier bus pour Cabo est malheureusement déjà parti. Mais les imprévus font le charme des voyages: Aquiles nous propose de venir à Manaure visiter les marais salants. Et c'est parti pour 2h en moto taxi à la recherche des flamants roses qui viennent se nourrir dans les marais salants au coucher du soleil. On n'apercevra les oiseaux que de loin, mais ce n'est qu'un pretexte pour mieux explorer un paysage lunaire.

On découvre finalement Manaure, un village aux rues paisibles avec ses "taxis ecologicos" (sorte de rickshaw à vélo) bien loin du tourisme. On sort diner dans un minuscule bistrot avec les seuls autres touristes de l'hotel: Anne, étudiante allemande en beaux-arts a Barcelone et Alejando, un Bogotano qui trimballe sa caméra partout pour interviewer des Colombiens de tous horizons. Bertrand profite d'ailleurs de ses interviews pour dessiner les gérants de l'hotel, une famille Wayuu (indigenes de la Guajira). La culture wayuu est matriarcale: les femmes gèrent le business et transmettent le statut de wayuu de génération en génération.
Les photos / Le diapo de Manaure




Le lendemain, nous repartons accompagnés d'Anne et Alejandro a Uribia, bien décider à ne pas rater la "camioneta" pour Cabo de la Vela. 

Nous voila parti pour un trajet épique de 4h serrés comme des sardines sur une route qui se transforme rapidement en une piste poussiéreuse au milieu d'arbustes chétifs et de cactus à perte de vue: notre égo d'aventurier est comblé. En quelques kilometres, le paysage a complètement changé, la vegetation luxuriante du Tayrona est remplacée par une terre aride et désertique. Malgré l'inconfort et les secousses, l'ambiance est bonne et après d'insistantes demandes, on finit par chanter "au clair de la lune" sous des regards curieux et amusés. Une crevaison inespérée nous offre quelques minutes de répit pour se dégourdir les jambes.


On loge chez une passagère de la camioneta qu'Alejandro voudrait interviewer: une petite bicoque les pieds dans l'eau à ciel ouvert où elle nous accroche des chinchorros (hamacs) à côté des leurs et nous cuisine matin, midi et soir des poissons fraichement pêchés.
Il n'y a pas grand chose à Cabo de la Vela: pas d'eau courante, pas d'électricite, pas de fruit, pas de moustique (grâce au vent), pas d'internet (argh!). On y vit déconnectés au rythme des vagues, du soleil et de nos estomacs. Et quand la nuit
tombe, on allume un génerateur à petrole bruyant pour regarder un match de foot, avant d'admirer le ciel étoilé (la polaire est basse sur l'horizon) berçés par le bruit des vagues et les vapeurs d'aguardiente. Difficile de s'imaginer en saison haute, la plage blindée de touristes et kitesurfers.













Les photos / Le diapo de Cabo de la Vela

7 commentaires:

Fran6co a dit…

YES, l'e-aventure continue :-))
Super classe tes dessins + aquarelles Bert, tu progresses à vue d'oeil !
Et surtout, continue aussi les strips !
Il est bien cool celui-là :-))

Bin vous avez l'air de toujours vous éclater, ça fait plaisir à voir.
Allez mettez vous en route pour de nouvelles aventures !

lematt a dit…

wow quel compte rendu minutieux !

merci !

Carlito a dit…

Alala, vous avez pas l'air d'avoir la vie facile !!

Les dessins déchirent toujours autant et toutes les vidéos sont fort sympathiques ;-).

Bonne route.

Fran6co a dit…

La suite ! :-))

Lentisimos Cronopios a dit…

ca vient! encore un peu de patience...

jeje a dit…

longchamp handbags
longchamp handbags
michael kors factory outlet
air max
adidas stan smith
michael kors handbags
adidas stan smith uk
longchamp bags
michael kors outlet handbags
michael kors factory outlet

Unknown a dit…

ray ban sunglasses
pandora outlet
carolina panthers jersey
coach outlet online
ed hardy clothing
ralph lauren
saics running shoes
salomon boots
ralph lauren outlet
atlanta falcons jersey

Enregistrer un commentaire